Études de cas

Pour illustrer les lacunes dans les régimes d’assurance pour les soins de la vue et ce qui pourrait être modifié, trois études de cas sont présentées. Chaque cas représente le plan de traitement réel du patient, ce qui démontre comment les participants au régime doivent souvent assumer des coûts importants pour avoir accès aux services de soins de la vue cliniquement nécessaires.

Les dépenses décrites n’étaient pas associées à des dépenses électives ou discrétionnaires et représentaient plutôt des situations où des services optométriques étaient nécessaires pour assurer une vision adéquate en milieu de travail. Il faut explorer la possibilité d’alléger le fardeau des participants aux régimes qui est illustrée dans ces exemples par une réforme des régimes d’assurance pour les soins de la vue visant à réduire les coûts directs éventuels, particulièrement pour les services de diagnostic spécialisés et les interventions non électives, tout en équilibrant les augmentations des coûts des prestations.

Il faudrait encourager les payeurs et les promoteurs des régimes à mettre en œuvre une réforme des régimes d’assurance pour les soins de la vue afin de tenir compte de ces situations et de situations semblables où la détérioration de la santé oculovisuelle nécessite des interventions rapides et appropriées ainsi qu’un suivi et des soins continus. Une telle approche peut faire en sorte que les participants au régime demeurent productifs, en santé et en sécurité au travail.